Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Création d'entreprise

De la reconversion à la création d’entreprise

Nora Gougane Nora Gougane

A 41 ans, Nora Gougane a opéré une reconversion à 180° ! Etudiante en deuxième année du Master of Science Lead Development en alternance à ESIEE-IT, l’école de l’expertise numérique de la CCI Paris Ile-de-France, elle a obtenu le statut d’étudiant-entrepreneur et bénéficie d’un accompagnement pour créer son entreprise et développer son projet d’application Pharmabox.

Quel a été votre parcours avant de suivre votre formation à ESIEE-IT ?

Après un DUT Techniques de commercialisation et un master en culture et métiers du web, je suis partie au Maroc pour une mission d’accompagnement de projet numérique. L’objectif était de refondre le site web de l’Union des Coopératives des Femmes pour la production et la commercialisation de l'huile d'Argane (UCFA). A mon retour en 2012, je me suis éloignée du secteur numérique pour travailler dans la restauration.

Mais mon appétence pour la technique et le développement d’applications et de sites web était toujours là. J’ai donc décidé de reprendre des études tout en restant connectée à l’univers professionnel grâce à l’alternance.

Pourquoi avoir choisi ESIEE-IT ?

J’ai participé à une journée portes ouvertes où l’on m’a présenté les formations et où j’ai pu découvrir les locaux. J’ai été convaincue et j’ai d’abord intégré la formation de développeur web et web mobile de la Coding Factory, qui forme au code informatique au sein d’ESIEE-IT. A l’issue de cette première formation, j’ai poursuivi en intégrant le master Lead Development, toujours à l'ESIEE-IT.

Sans être une geek, j’étais attirée par le domaine du numérique. Ce qui m’a tout de suite plu à la Coding Factory, et qui fait la différence avec d’autres formations, c’est qu’elle s’organise autour d’une méthode pédagogique innovante et agile, l’EduScrum. C’est un enseignement atypique car on est déjà plongé dans la même organisation qu’au sein d’une entreprise. Tous les modules sont des projets, le but étant d’en construire un qui fonctionne et de comprendre chaque étape. Le fait qu’ESIEE-IT utilise cette méthodologie m’a permis d’approfondir les choses, d’aller au-delà de la technique pour avoir une réflexion globale sur le projet.

Pourquoi l’alternance ?

J’ai souhaité faire de l’alternance pour être immergée, ne pas faire que de la théorie. Mais aussi pour pouvoir financer ma formation ! Etre formée en alternance permet de suivre plusieurs projets, d’être confrontée à d’autres technologies que celles étudiées en cours. J’ai pu affiner ce que j’avais appris à l’école et in fine, je crois que j’ai encore plus appris en entreprise.

Mais j’ai rencontré quelques difficultés au départ pour trouver l’entreprise. Alors âgée de 39 ans, je cherchais un contrat de professionnalisation et j’étais en concurrence directe avec les contrats d’apprentissage pour lesquels il y a plus d’aides. Heureusement, j’ai été aidée et accompagnée par l’école dans ma recherche. En première année, j’ai finalement rejoint Diruy, un magasin de stores et volets pour lequel, en tant que développeur, j’ai créé une application de prise de rendez-vous et de traitement des demandes d’intervention. La deuxième année, j’ai été recrutée par l’entreprise Canton-Consulting au sein de laquelle j’ai collaboré sur les spécifications et le développement d’un projet numérique.

Quels sont les atouts de l’école ?

Lorsque j’ai décidé de me reconvertir, j’ai d’abord suivi une formation de six mois à destination des demandeurs d’emploi pour acquérir les bases du développement web. Mais ces formations courtes ne sont pas suffisantes. A la sortie, on ne peut pas se prétendre développeurs. Aujourd’hui, je suis sûre de moi, plus sereine. Et je peux postuler sur plusieurs technologies.

Il y a un réel engouement pour les formations dans le domaine du numérique, mais certaines s’avèrent incomplètes et éloignées des réalités des entreprises. L’avantage d’ESIEE-IT, au-delà de la méthode agile EduScrum, est aussi de proposer beaucoup d’activités à côté de la formation, notamment des hackathons. Les enseignants sont des intervenants extérieurs qui ont une certaine expérience. Ce ne sont pas des cours classiques et ils sont très enrichissants.

Quel est votre projet professionnel ?

Pendant les deux années de master, nous avons réalisé un projet annuel. Avec quatre autres étudiants d’ESIEE-IT : Anthony Custodio, Ivann Galic, Mickael Filipe et Latamen Ait Meddour, nous avons obtenu le statut d’étudiant-entrepreneur avec CY Entreprendre et avons intégré le programme Pépite, qui aide les étudiants-entrepreneurs à construire leur projet entrepreneurial.

Résultat ? L’application Pharmabox sur laquelle nous travaillons, qui aide à gérer ses médicaments et ses ordonnances, va bientôt sortir sur l’Apple Store. Nous allons donc laisser sa chance à notre projet et développer également l’application sur Android. Quitte à accepter, en parallèle, des missions de codage en free-lance dans le développement mobile.

Partager